Le Gouvernement de Bruno Tshibala investi par la représentation nationale ce mardi

Comme annoncé, le Gouvernement dirigé par le premier Bruno Tshibala a été investi par les députés nationaux ce mardi 16 mardi.  Dans son discours d’investiture, le nouveau premier ministre  a  indiqué que son gouvernement envisage des réformes et actions suivantes :

-Le maintien de la discipline budgétaire actuelle qui a permis de militer et d’éviter et déficit de trésorerie, sources de financements monétaires, bannis par la loi sur des finances publiques et surtout facteurs accélérateurs de la dépréciation de la monnaie nationale et de l’inflation.
-La poursuite de la politique d’ajustement budgétaire mené depuis le début de l’année en accordant la priorité dans les dépenses publiques et celles relatives à la préparation des élections, aux rémunérations des agents et fonctionnaires de l’État, des FARDC et de la Police nationale, au paiement du service de la dette extérieure, sans oublier les dépenses qui concourent à l’amélioration des conditions de vie générales de la population.

 - la  mobilisation des fonds nécessaires au niveau interne et externe pour financer le budget des élections. Son gouvernement organisera les élections dans le délai en respectant un certain nombre d’étapes  à savoir:

«D’abord la constitution d’une provision trimestrielle au profit de la CENI pour financer l’ensemble du processus électoral, la réduction du coût des opérations après l’exploration des voies et moyens de rationalisation du système électoral. La détermination de l’impact technique et financier sur les élections et du mode de scrutin actuel et éventuellement envisager sa rationalité en instaurant un seuil d’éligibilité de 5% à 10 %»

Le premier ministre  a  également soulevé la question de la participation  des congolais vivant à l’étranger aux scrutins. Il dit prévoir une étude de faisabilité technique et la fiabilité du vote de la diaspora congolaise tenant compte de leurs grands nombres éparpillés partout dans le monde.

Toujours dans le cadre du processus électoral au pays, le Premier ministre promet de faire en sorte que l’appui extérieur à l’organisation des élections ne  soit pas une occasion pour certains de s’ingérer dans les affaires intérieures de la RDC.

Dans un autre registre, le chef du gouvernement a aussi indiqué que trois secteurs seront concernés par les réformes, notamment : la mobilisation des ressources internes et externes, la relance de la production intérieure, ainsi que l’amélioration du climat des affaires en RDC.

Plusieurs actions pour la mobilisation des ressources seront menée, notamment l’accélération de l’adoption du code minier réviser,  l’harmonisation de la nomenclature des impôts et taxes à l’initiative du gouvernement central et des provinces ainsi que des entités territoriales décentralisées, l’adoption du décret sur le marché des titres et bon du Trésor ainsi que l’assouplissement des conditions de concessionnalité  des finances des projets des infrastructures et des PME.

 

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
  • Plus lu(s)

  • Plus recents