Discussions de la CENCO: l’Accord politique attendu ce samedi

Les discussions directes entre l’opposition et la Majorité sous  la médiation de la CENCO en  RD Congo atterrissent probablement ce samedi 31 décembre au Centre Interdiocésain de Kinshasa. Tous les obstacles avaient été levés" vendredi et  la signature définitive interviendra au plus tard samedi.

Selon le Président de la CENCO, il a été retenu dans l’Accord que  pendant la  période de transition, le Président de la République Joseph Kabila reste en Fonction,  la primature reviendrait au Rassemblement de l'opposition. C'était l'un des derniers points de blocage, indique –t-il. Un comité de suivi serait chargé de faire respecter l'accord, de faire notamment des recommandations aux institutions chargées d'organiser les élections.

Les élections présidentielle, législatives et provinciales seront couplées et devraient être organisées d'ici la fin 2017. C'est inscrit ainsi dans le protocole d'accord. Mais déjà des experts électoraux contestent la faisabilité de tenir ces délais. Sylvain Lumu, membre de la commission nationale des droits de l'homme, expert électoral, « émets des réserves » et parle d'« incongruité ».

Compromis trouvé également, selon la conférence épiscopale, sur la question des mesures de décrispation, à savoir la libération des prisonniers politiques. Une résolution au cas par cas par une commission de hauts magistrats est prévue. Sur les sept personnalités emblématiques, quatre seulement ont vu leur sort régler jusqu'ici. Le Rassemblement de l'opposition exigeait le règlement de tous leurs dossiers avant la signature. Mais si la signature intervient ce samedi, Moïse Katumbi, Eugène Diomi Ndongala et Jean-Claude Muyambo devront attendre selon plusieurs indiscrétions.

Vendredi tard dans la nuit alors que les principaux protagonistes, Rassemblement et Majorité présidentielle, étaient parvenus à un compromis politique, le MLC et ses alliés, non content de n’avoir pas obtenu la présidence du conseil de suivi de l’accord, avaient claqué bruyamment la porte des négociations directes.
Cette institution d’appui à la démocratie sera pilotée, semble-t-il  par le leader du Rassemblement Étienne Tshisekedi.
Côté Rassemblement et pouvoir on estime que le poste de vice-président du conseil national de suivi de l’accord est suffisant pour le MLC.
Quoiqu’il en soit la signature de l’accord interviendra aujourd’hui selon une source proche de la CENCO.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
  • Plus lu(s)

  • Plus recents