Alexandros Stoupis: « qui est derrière moi?, c’est ma famille »

 Alexandros Stoupis, de nationalité Grec, tient à l’aboutissement de l’affaire qui l’oppose l’ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, sur la «spoliation» de l’immeuble de sa famille à Lubumbashi (Haut-Katanga).

 

Au cours d’une conférence de presse mardi 30 août à Kinshasa, M. Stoupis a indiqué ne pas être dans l’optique de la « politisation» de ce dossier judiciaire, comme cela se raconte sur les réseaux sociaux.

«C’est devenu un problème juridique là où nous sommes arrivés. C’est sûr que l’on aurait trouvé solution à ce problème s’il y avait la bonne volonté. Si c’était quelqu’un autre à ma place, il aurait fait la même chose», a affirmé Alexandros Stoupis.

Il a affirmé qu’il aurait agi de « manière civilisée » en essayant de rester au maximum conciliant, mais qu’il n’a pas eu gain de cause, après avoir fait des efforts pour aller vers Moïse Katumbi.

Le ressortissant grec accuse l'ancien gouverneur du Katanga de faux et usage de faux dans l'acquisition d'un immeuble, dont le plaignant estime qu'il devait lui revenir en héritage.

 

Dans un arrêt rendu en juin dernier, le tribunal de paix de Lubumbashi/Kamalondo avait condamné Moïse Katumbi à trois ans de prison dans cette affaire, donnant raison à

Alexendros Stoupis. Le condamné a été obligé de verser  également un million de dollars américains de dommages-intérêts au ressortissant grec.
 

 

Rejetant cet arrêt,  Moïse Katumbi et son frère Katebe Katoto ont à leur tour porté plainte contre  Alexandros Stoupis  au tribunal de paix de Kamalondo pour dénonciation calomnieuse ainsi que faux et usage de faux dans cette même affaire.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
  • Plus lu(s)

  • Plus recents