RDC: 31 présumés terroristes de Bundu dia Kongo présentés à la PNC

Après deux jours prétendus villes mortes, 31 adeptes présumés de la secte politico-mystico-religieuse de Bundu dia kongo (BDK) dont trois femmes arrêtés lundi lors des affrontements avec la Police, ont été présentés, mercredi, au commissariat général de la Police nationale congolaise (PNC) à Kinshasa, en présence de certains membres du gouvernement, du pouvoir judiciaire, autorités des FARDC, de la police, ainsi que du représentant des Nations unies.

Le porte-parole de la PNC, le commissaire supérieur Pierrot  Mwana Mputu, qui présentait cet échantillon devant la presse, a indiqué que pendant des échauffourées qui ont éclaté dans certains quartiers de Kinshasa, précisément dans les communes de Ngaliema, Selembao, Ndjili et Matete et dans bien d’autres provinces, ces inciviques qui, se réclamant de la secte «BDK», avaient des bandeaux rouges autour de la tête et portaient des armes blanches et à feu.

Ces assaillants se sont attaqués aux forces de l’ordre, ont été neutralisés par la Police qui, avec professionnalisme, en moins de deux heures, a réussi à rétablir l’ordre.

Selon, le porte-parole de la PNC, ces inciviques avaient pour objectif d’appeler la population à se soulever contre les institutions légalement établies et s’étaient assigné la mission de prendre le contrôle des certains points stratégiques dont le Centre d’émission de Binza Pigeon, l’aéroport de Ndjili et  la Radio télévision nationale congolaise (RTNC) dans le but de faire une déclaration politique.

Dans la province du Kongo central, ces malfrats ont attaqué les forces de l’ordre dans les villes de Matadi et Boma, ainsi que les territoires de Muanda, Seke Banza, Luozi, Lukula, Songololo, Mbanza-Ngungu, Kimvula et Madimba.

Concernant le bilan provisoire, le commissaire supérieur Muana Mputu a fait savoir qu’à Kinshasa et au Kongo central la PNC a enregistré 19 tués, 7 blessés et 31 adeptes de BDM interpellés.

Toutefois, il a souligné qu’après avoir procédé à la clôture de leurs auditions, ces terroristes seront déférés avec des pièces à conviction devant les parquets avant de comparaître devant les juridictions de  jugement afin de répondre de leurs actes.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS
  • Plus lu(s)

  • Plus recents